Derniers commentaires publiés
Chacun sa merde !(1 commentaire)
Conformité et convenance(1 commentaire)
20 000 !(2 commentaires)
Le pipotron est de retour !!(2 commentaires)
Que choisir ?(2 commentaires)
 
Derniers articles publiés
De la minimisation des impacts...
Ecrit par Mr P.   
20-01-2006

De la minimisation des impacts des infrastructures sur l'environnement ou comment le développement durable nous tuera tous.


    Le besoin de se déplacer ne date pas d'hier. Si tout le monde a en tête les grands schémas de déplacement commerciaux historiques (route de la soie, des épices, commerce triangulaire...), il ne faut pas oublier que le berceau de l'humanité est l'afrique, que les premières années de l'homme furent placée sous le signe du nomadisme et que de tout temps, l'espace a été structuré par des pôles culturo-économico-socio-scientifiques, attirant les flux humains. Ainsi, le territoire se projette sur la culture, l'histoire etc.. de ses habitants, mais, par un principe intrinsèque de rétroaction, les habitants façonnent le territoire à leur image.
   
    Conscient de la porté de ma phrase précédente, et de la palettes des horizons de diagnostiques qu'elle annonce, je me limiterais, dans cet exposé, à une des multiples composantes révélées : les infrastructures. De façon grossière, toutes choses étant égales par ailleurs, on tient là un élément des plus structurant pour un territoire : la demande existante dimensionne cet ouvrage, dont le dimensionnement même va conduire à la manifestation d'une demande induite ou pas.

    Ceci, l'homme l'a compris depuis la nuit des temps. Il a donc empiriquement, dans les premiers temps, puis de façon de plus en plus institutionnelle par la suite, conscient des enjeux en présence, et des bénéfices qu'il tirerait d'une organisation hierarchique verticale (voire transversale) du domaine des transports, mis en place un véritable réseau d'infrastructures, maillant avec plus ou moins de finesse son territoire, pour arriver à la situation que nous connaissons tous aujourd'hui. J'en profite à ce moment là de mon exposé, pour signaler au lecteur que le mécanisme institutionnel décrit ci-dessus, n'est rien de plus que ce que conjecturait le célèbre sociologue anglais, Mr P. PO, lorsqu'il écrivait, dans "sociologies of organisations : a systemic approach", je cite : "L'expérimentation modifie les concepts organisationnels de la démarche".

    A la suite de ces millénaires de prédominance, de règne sans partage du bati routier, puis, plus récemment, ferroviaire, dont la formidable odyssée n'en est qu'à ses prémices, voilà que fait irruption dans le paysage des acteurs de l'Equipement, une nouvelle entité : le développement durable. Ce nouveau né, sait se faire entendre, et très rapidement, devient l'enfant chéri du politiquement correct. Dans son sillon, il amène avec lui des amis : "minimisation des impacts", "protection du paysage", et j'en passe... Evidemment, le transport est en directe ligne de mire. Ainsi commence une cabale contre lui : "il faut limiter les ouvrages", "le tracé doit s'adapter aux enjeux environnementaux", et comme si tout celà ne suffisait pas "il faut réduire au maximum l'emprise foncière des infrastructures". A vouloir rogner de la sorte sur tout ce qui est béton fluxé, grave bitume, asphalte et compagnie, on se dirige vers une fragilisation des infrastructures, une mise en péril du trafic, et ainsi, contredire plus de quelques millions d'années de besoin de transport.

    Vous penserez certainement que je suis pessimiste, voire paranoiaque, puisque ces processus de minimisations d'impact sont à l'oeuvre depuis plusieurs années, et que tout se passe pour le mieux. Je vous répondrais oui, mais je vous dirais aussi "pour le moment". N'oubliez pas, si l'on attaque l'emprise, l'emprise contre attaque.

commentaire(s)



Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire des commentaires.
Calembredainautes, identifiez-vous pour poster votre message !

Powered by AkoComment 2.0!

Dernière mise à jour : ( 20-01-2006 )
< Précédent   Suivant >
 

© Copyright 2017 Calembredaines' Team (France)
"Tous droits des auteurs d'articles, du producteur et du propriétaire du site réservés.
Sauf autorisation, toute reproduction et tout Ctrl-C Crtl-V, même partiels, du contenu de ce site sont formellement interdits
sous peine de poursuites judiciaires et de nez cassé de la part des auteurs et du producteur.
Toute ressemblance avec des faits, histoires ou écoles d'ingénieurs réels est totalement fortuite.
L'ensemble de la rédaction et le propriétaire du site déclinent toute responsabilité concernant son contenu"
Site réalisé avec le logiciel libre Joomla!