Derniers commentaires publiés
Chacun sa merde !(1 commentaire)
Conformité et convenance(1 commentaire)
20 000 !(2 commentaires)
Le pipotron est de retour !!(2 commentaires)
Que choisir ?(2 commentaires)
 
Derniers articles publiés
Du bon et du mauvais pipeau
Ecrit par Aubencheulobois   
02-02-2006

    L'art du beau discours... La plume plus forte que l'épée... D'une critique antique de la sophistique, notre monde a évolué vers une apologie du non-sens, d'une vénération du creux, d'une adoration du remplissage. Comment en sommes-nous arrivés là?


    Déjà Platon, dans sa critique de la rhétorique de Gorgias au IVème siècle avant notre ère semblait avoir vu les choses se profiler et pourtant... Quelles pouvaient être ses remontrances vis-à-vis d'un rhéteur dont la renommée n'était plus à faire? Assurément cet homme là aurait pu faire notre cursus! Alors pourquoi un philosophe de la qualité de Socrate se fourvoirait-il en récriminant des propos structurés? Ce pédéraste n'était pas si con que ça après tout!


    Car au-delà de la structure, pardonnez-moi l'évidence, il y a toujours eu le fond et il y aura toujours le fond. Et l'art de la rhétorique, appliqué à un domaine inconnu de la part du rhéteur, n'est qu'une insulte à l'intelligence humaine. La rhétorique est trop assimilée aux calembredaines et ne mérite pas un tel châtiment. Il est temps que notre époque canalise cette discipline vers son rôle essentiel: convaincre d'un sujet qu'on maîtrise... Vouloir palabrer sur un sujet non maîtrisé, voilà le véritable pipeau et donc notre drame de tous les jours.


    Faire trois ans d'école pour n'apprendre que l'art du copier-coller ou sublimer sa capacité à générer des textes que personne n'a lu et ne lira jamais, voilà une perte de temps. Trois années où la copie médiocre et la bonne ne sont nullement distinguées. Trois années où faire de la merde, ou se démener n'influeront nullement le cours de l'existence. Trois années où les inepsies, les répétitions, les « arcs de triomphe qu'on enfonce », pour reprendre les propos d'un collègue, devraient faire craquer la plupart des gens normalement constitués. Bref, trois années à tourner en rond et creuser sa propre tombe en trainant des pieds.


    Mais pourquoi, mais pourquoi perdons nous notre temps à ce point? Pourquoi nous apprend-t-on le « mauvais » pipeau et non le « bon » pipeau. Pourquoi nous enseigne-t-on l'art du creux et non l'art de la rhétorique?


    Pourquoi?

 

commentaire(s)



Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire des commentaires.
Calembredainautes, identifiez-vous pour poster votre message !

Powered by AkoComment 2.0!

Dernière mise à jour : ( 03-02-2006 )
< Précédent   Suivant >
 

© Copyright 2017 Calembredaines' Team (France)
"Tous droits des auteurs d'articles, du producteur et du propriétaire du site réservés.
Sauf autorisation, toute reproduction et tout Ctrl-C Crtl-V, même partiels, du contenu de ce site sont formellement interdits
sous peine de poursuites judiciaires et de nez cassé de la part des auteurs et du producteur.
Toute ressemblance avec des faits, histoires ou écoles d'ingénieurs réels est totalement fortuite.
L'ensemble de la rédaction et le propriétaire du site déclinent toute responsabilité concernant son contenu"
Site réalisé avec le logiciel libre Joomla!