Derniers commentaires publiés
Chacun sa merde !(1 commentaire)
Conformité et convenance(1 commentaire)
20 000 !(2 commentaires)
Le pipotron est de retour !!(2 commentaires)
Que choisir ?(2 commentaires)
 
Derniers articles publiés
Pandémie Génétique
Ecrit par Julie   
10-04-2006

            De tout temps, l’humanité a été victime d’une maladie génétique qui touche un individu sur deux. Ainsi, aujourd’hui, plus de 3 milliards d’êtres humains en sont atteints et chaque seconde, deux bébés naissent avec cette défiance génétique. Cette maladie, se traduisant par une propension excessive à la paranoïa, à la jalousie, à l’hystérie, à la versatilité ou encore à la dépense compulsive, s’explique par la présence d’un doublement du chromosome X à la 23ème paire de chromosome dans le caryotype humain. C’est pourquoi nous appellerons ce syndrome le « syndrome XX ». Mais ces individus sont plus généralement appelés « femmes » ou encore « filles » ou « individus de sexe féminin » voire « du sexe faible » pour ne citer que les dénominations les plus objectives et politiquement correctes. S’ensuit alors le problème suivant : doit-on curer l’humanité de ce terrible syndrome qui affecte tout autant ceux qui en sont victimes que leur entourage « sain » ? Nous nous attacherons à approfondir ce problème par une analyse rhétorique en trois phases mais il ne s’agit là que d’un piètre pléonasme. Alors trêves de balivernes et autres calembredaines !

 

 

            De la nécessité de se débarrasser des individus XX

 

            « La femme fût formée d’une côte d’Adam. Voila une côte sur laquelle il y a eu bien des naufrages. »  comme le dit si joliment Pierre Véron. Et en effet, depuis la nuit des temps, la femme a causé la perte de l’homme. Il faut bien entendu commencer par Eve ! En croquant cette pomme, elle chassa définitivement la race humaine du paradis, puis Pandore répandit toute la litanie des maux sur l’espèce humaine de par sa curiosité excessive (autre symptôme récurrent du syndrome XX) qui la conduisit à ouvrir cette boîte maudite, sans oublier cette femme qui nous priva d’Evariste Galois et de son génie, mort en duel pour préserver son honneur, à 20 ans seulement, et avec qui les mathématiques auraient probablement été tout autre aujourd’hui ! Mais non contente d’être la cause du malheur de l’homme, la femme s’en prend aussi aux hommes. Ainsi, bon nombre d’entre eux, se sentant le lourd devoir de perpétuer l’espèce humaine et l’utilisation d’un individu XX restant aujourd’hui le moyen le plus simple et légal de le faire,  vivent sous le joug d’une femme abusive qui les ruinent pécuniairement, physiquement et mentalement un peu plus chaque jour ! Par ailleurs, ces individus XX se plaignent à longueur de journée de toutes sortes de  « discriminations sexuelles », selon leurs propres termes, et ne semblent donc pas se complairent dans ce syndrome XX. A la lumière de ces arguments, il parait donc essentiel de se débarrasser des individus XX !

 

 

            De la nécessité de conserver des individus XX

 

            Nous ne parlerons pas ici des soi-disant « instinct maternel » nécessaire à l’éducation des enfants, ou encore qualités organisationnelles qui, selon une analyse interculturelle, auraient été, en tout temps et en tout lieu, l’apanage des femmes. L’individu XY, l’individu « du sexe fort », se suffit à lui-même et est bien entendu capable de tenir tous ces rôles. D’ailleurs, l’inutilité même de la femme est criante, si l’on s’attache à examiner la quantité d’hommes célibataires ou vivant sans femme. Ces hommes ne sauraien têtre célibataires par dépit ! Ce serait mettre en doute leur virilité ou encore leur attractivité… C’est donc par choix. Ils ont simplement compris que la présence d’une femme n’était pas nécessaire à leur bonheur. Venons en donc tout de même à la nécessité de conserver ces individus XX. Imaginons que l’on parvienne à éradiquer ce fléau de la surface de la terre, je laisse ce soin à mes lecteurs, je sais en effet que certains d’entre eux trouveront bons nombres de moyens pour y parvenir. Imaginons de plus que la reproduction in vitro dans des utérus artificiels fonctionnent parfaitement, permettant alors de reproduire une population exclusivement masculine. Il y aurait tout demême toujours un risque pour qu’un individu XX voit le jour et qu’un XY, pris d’affection pour celui-ci, ce qui se serait déjà vu, veille sur lui. « Mais comment serait-ce possible ? » me direz-vous… cela vient principalement du fait que pour créer un individu XY, il est nécessaire de mettre en présence un gamète haploïde X. Au moins deux possibilités s’offrent alors à nous, mais cette liste n’est pas exhaustive ! Tout d’abord, ces gamètes étant haploïdes suite à la méiose, la distinction entre X et un Y devient alors beaucoup plus difficiles, le X étant simplement un peu plus long que le Y (cf. schéma pour ceux qui n’ont pas fait de SVT jusqu’en terminale ou qui ont tout oublié…).

 

 

Une erreur serait alors vite arrivée ! par ailleurs, même si la sélection des gamètes se faisait correctement, un problème lors de l’anaphase de la mitose pourrait conduire à la naissance d’un individu X mosaïque ou même de jumeau l’un X et l’autre Y. L’individu X aurait alors les mêmes caractéristiques que l’individu XX mais tout de fois un peu moins développés. La naissance d’un individu XX ou X est donc possible. Et s’il parvenait à se développer, ce serait la fin de cette civilisation masculine. En effet, l’XX finirait parse reproduire avec un XY et aurait une chance sur deux d’obtenir un XX etc… Et la tentative d’éradication des individus XX risquerait de leur déplaire fortement ce qui risquerait de créer un mouvement de révolte au sein de cette communauté tandis que pour l’instant, même si les XX se plaignent souvent de leur condition, ils n’en sont tout de même pas là et restent globalement soumis. Ainsi, il est nécessaire de conserver des individus XX non pas parce qu’ils sont eux-mêmes nécessaires mais tout simplement parce que les conserver permet d’éviter une révolte inévitable qu’entraînerait une tentative de suppression…

 

 

 

 

            Vers une mutation…

 

            Femmes camionneurs,  femmes PDG ou encore femmes présidentes de Républiques ? Nous en rencontrons de plus en plus et tous les jours leur nombre augmentent pendant que les hommes au foyer et les hommes sages-femmes font leur apparition. Pendant que des XY terminent leur manucure avant d’aller faire du shopping, des XX réparent le filtre à huile de leur moto pour aller à leur match de rugby. On assisterait donc à une mutation de ce que l’on pourrait appeler les caractères sexuels quaternaires avec conservation des caractères sexuels primaires, secondaires et tertiaires. Mutations génétiques avec allongement du chromosome Y et raccourcissement du X ? ou simples mutations sociologiques qui tend à la mixité des rôles dans la société ? Des études plus poussées seraient nécessaires pour mieux connaître la cause et la raison de ces changements. Mais peut-être que ce que je désigne ici comme caractères sexuels tertiaires, à savoir « propension excessive à la paranoïa, à la jalousie, à l’hystérie, à la versatilité ou encore à la dépense compulsive », pourront également muter et se répartir équitablement entre les deux types d’individus ? Répartition qui pourrait même s’étendre au caractères primaires et secondaires… Conduisant non pas à une société mixte d’individus mais à une société d’individus mixtes ? Cela permettrait peut-être de résoudre certains problèmes et incompréhensions mais il s’agit là d’un problème sur lequel nous ne nous attarderons pas aujourd’hui.

 

 

            Finalement, nous avons vu dans un premier temps, que pour de diverses raisons, il était nécessaire de supprimer ce syndrome XX, puis dans un deuxième temps, pour de tout autres raisons, mais toutes aussi bonnes, qu’il fallait conserver des individus XX. Enfin, nous nous sommes rendus comptes que les sociétés actuelles tendaient vers la mixité du genre ce qui pourrait peut-être permettre aux XY et XX de cohabiter sur cette même planète plus facilement, évitant ainsi à certains de retourner sur Mars et d’autres sur Vénus. Et puis cela ne serait pas si mal car quelques XY parviennent à être heureux avec leur XX et quelques XX avec leur XY… Mais ne tendrions nous pas en fait à une prise de pouvoir du XX au détriment du XY ? Alors aux individus XY qui auront eu le courage de me lire jusqu’à la fin, je me contenterai de leur citer ce bon mot de Voltaire : « Les faiblesses des hommes font la force des femmes »…

 

           

 

commentaire(s)
L'homme propose, la femme dispose ...
Ecrit par Baugoss le 2006-04-15 17:58:47
"L'homme est une machine si compliquée que parfois on n'y comprend rien, surtout si cet homme est une femme" :grin  
 
Dostoïevski
La femme est l'avenir de l'homme
Ecrit par remi le 2006-04-16 01:27:26
Très bon article.  
Mais on a l'impression que tu parles à des mysogines. Je vois pas bien qui cela peut-il être...  
:? :? :?
Ecrit par dine le 2006-04-16 11:49:04
Sont-ce tes abus de jelly :p (non je n'ai rien contre la nourriture anglaise) qui te rappellent les boîtes de Pétri et les jolis TPs de SVT avec des enzymes?  
Tu devrais faire un prolongement de l'article pour les XXY et autres curiosités exotiques ;)
l'homme est une femme comme les autres.
Ecrit par julie le 2006-04-16 19:25:28
Bonne reaction Remi! cela dit il s'agissait simplement d'un article traitant calembredainement d'un haut sujet de notre societe qui, en aucun ca, ne visait l'un des calembrenautes... 
 
PS au webmatser, j'ai ecrit cet article pour figurer parmi les auteurs. elargis et fais un top 11 redacteurs!!!
ben merde alors..
Ecrit par pierre le 2006-04-18 14:46:15
moi qui croyais que le misogyne sus-vise c'etait moi... Je suis un peu decu. 
 
Sinon tres bon article, bien qu'un peu long. 
Je me serais arrete apres la premiere partie moi :grin



Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire des commentaires.
Calembredainautes, identifiez-vous pour poster votre message !

Powered by AkoComment 2.0!

Dernière mise à jour : ( 15-04-2006 )
Suivant >
 

© Copyright 2017 Calembredaines' Team (France)
"Tous droits des auteurs d'articles, du producteur et du propriétaire du site réservés.
Sauf autorisation, toute reproduction et tout Ctrl-C Crtl-V, même partiels, du contenu de ce site sont formellement interdits
sous peine de poursuites judiciaires et de nez cassé de la part des auteurs et du producteur.
Toute ressemblance avec des faits, histoires ou écoles d'ingénieurs réels est totalement fortuite.
L'ensemble de la rédaction et le propriétaire du site déclinent toute responsabilité concernant son contenu"
Site réalisé avec le logiciel libre Joomla!