Derniers commentaires publiés
Chacun sa merde !(1 commentaire)
Conformité et convenance(1 commentaire)
20 000 !(2 commentaires)
Le pipotron est de retour !!(2 commentaires)
Que choisir ?(2 commentaires)
 
Derniers articles publiés
Maurice au pays des désillusions
Ecrit par Aubencheulobois   
19-05-2006

    « Si tu es un Bisounours, alors je suis un Totoro ». Cette affirmation d'un ami, au hasard d'une conversation, m'avait beaucoup marqué. J'étais encore très jeune à l'époque, et surement peu apte à recevoir des révélations aussi abruptes. Mais tôt ou tard, il faut grandir et parfois le destin vous force la main.

  

     Pour certains, l'électrochoc a pu être l'acquisition d'un flamboyant véhicule jaune, pour d'autres encore, un banc de musculation trop léger, enfin, une poignée d'irréductibles enfoncés dans l'illusion du virtuel, où Robert Bidochon peut devenir Spiderman ou Maradona, n'ont pas encore franchi ce cap essentiel.

    Et moi donc? Que devais-je penser de cette affirmation? Un de mes oncles footballeur disait souvent: « Ce n'est pas sur le terrain qu'on voit le mieux les hors-jeux ». Cette réflexion m'a beaucoup travaillé ces derniers temps. Je crois comprendre à présent toute l'ampleur de cette pensée. Derrière un énoncé très imagé, c'était un peu les bases de la philosophie du XXIIème siècle que mon oncle avait lancé. Nous sommes tous des Valentino Rossi, tête baissée sur le guidon, où la moindre erreur, où le moindre virage imparfait vous propulsent dans une nouvelle dimension. Mais je crois qu'il y a une part d'Ayrton Senna en moi. Dans un référentiel bouddhiste, ma trajectoire n'a pas été toujours tangente au circuit de la vie. J'ai foncé alors en plein dans l'abominable mur du jemenfoutisme et de la paresse, comme tant d'autres jeunes chaque année.

    De l'autre côté, certains refont le monde en courant tout nu dans une cour intérieure, en bégayant des paroles incohérentes, les lunettes au bout du nez. Mais avec l'inertie du bourrelet magique, heureusement, je suis arrivé bien plus loin. Refaire le monde à la mode des années 30, en jetant des flûtes, avec la musique barbare en fond, voilà une jeunesse qui s'amuse! Nous sommes bien loin du Bisounours...

    Et pourtant... Je voyais des éléphants roses et mes camarades me disaient que j'étais gris. Le jaune pâle du Riviera coulait sur le caleçon bleu du maître des lieux, alors qu'au milieu de la nuit noire, un « Rosenrot » tonitruant secouait les esprits égarés. Le nuage d'incompréhension fit alors place à un soleil de vérité. Toutes ces couleurs tournoyaient pour s'unir dans un arc-en-ciel, alors que le bourrelet magique, heureux, arborait ces couleurs ostensiblement. Oui, j'étais un Bisounours. Et je connaissais un Totoro!

 

 

 

commentaire(s)
Le nouveau JM est là !
Ecrit par remi le 2006-05-19 22:30:44
JM qui s'identifie à un nounours tout gentil, tout rose, on aura tout vu! 
Quand on se rappelle du jeune plein de vie qui faisait scandale chez Gourlaouen en 1A, il y a quand même une certaine dégénérescence chez notre belle jeunesse... 
:cry :cry
delirium post delirium tremens
Ecrit par pierre le 2006-05-23 14:48:00
Il ne fait aucun doute que ce texte a ete ecrit apres une exposition prolongée a la sobriété. 
 
JM, t'es sur la mauvaise pente. :cry
moi j'aime bien les nounours
Ecrit par sam le 2006-05-25 04:48:16
ça me plait bien JM en bisounours, je me demandais juste qui était le Totoro à côté...
qui est le Totoro ?
Ecrit par baugoss le 2006-05-26 20:09:19
Le Totoro ? ben je crois que c'est Arnaud ! :p  
Non ? :?
Affirmatif
Ecrit par aubencheulobois le 2006-06-25 17:29:59
Arf, le Totoro a été démasqué!!! :grin



Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire des commentaires.
Calembredainautes, identifiez-vous pour poster votre message !

Powered by AkoComment 2.0!

Dernière mise à jour : ( 19-05-2006 )
< Précédent   Suivant >
 

© Copyright 2017 Calembredaines' Team (France)
"Tous droits des auteurs d'articles, du producteur et du propriétaire du site réservés.
Sauf autorisation, toute reproduction et tout Ctrl-C Crtl-V, même partiels, du contenu de ce site sont formellement interdits
sous peine de poursuites judiciaires et de nez cassé de la part des auteurs et du producteur.
Toute ressemblance avec des faits, histoires ou écoles d'ingénieurs réels est totalement fortuite.
L'ensemble de la rédaction et le propriétaire du site déclinent toute responsabilité concernant son contenu"
Site réalisé avec le logiciel libre Joomla!